Presentation  Actualité  Liens   Contacts   Biblio

Verdun, 90è anniv. 11 Nov. 2006 11 Nov. 2005 Historique Ils ont dit L'auteur

 
Andélia, retour page d'accueil Accueil
DECOUVREZ NOTRE NOUVEL OUVRAGE : 14-18, les fusillés
 France, Poilus
 Grande Bretagne
 Etats-Unis
 Russie
 Australie
 Nlle Zélande
 Belgique
 Italie
 Tirailleurs
 Allemagne
 Pologne
 Roumanie
 Yougoslavie
 Hollande
 Hongrie
 Rep. Tcheque
 Autriche
 Autres Pays




650 000 Canadiens et Terre-Neuviens ont servi durant la Première Guerre mondiale (dont plus de 66 000 sont morts au combat). Aujourd'hui, ll n'y a plus de survivants canadiens connus de ce conflit. Voici les derniers d'entre eux :

1 - John F. Babcock (23-07-1900 / 18-02-2010, 109 ans) : engagé durant l'été 1916 à Sydenham (Ontario) dans le 146e bataillon du corps expéditionnaire canadien, il est envoyé quelques mois plus tard en Angleterre dans une unité de réserve. En 1917, il intègre le " Young Soldiers Battalion ", un bataillon de 1300 hommes dont un tiers a déjà été au combat. Il s'entraîne sérieusement en prévision des combats. La guerre prend fin avant qu'il n'ait le temps de combattre. John Babcock termine ses jours aux Etats-Unis, dans l'Etat de Washington.

2 - Gladys Powers (10-05-1899 / août 2008, 109 ans) : Dernière femme à posséder le statut de vétéran de la Grande Guerre, elle sert en 1918 dans l'armée britannique. Appartenant à la W.R.A.F (Women's Royal Air Force), elle ne prit jamais part aux combats. Elle vivait à Abbotsford, au Canada.

3 - Dwight Wilson (26-02-1901 / 09-04-2007, 106 ans) : Oshawa, Ontario.

4 - Loyd Clemett (10-12-1899 / 21-02-2007, 107 ans) : Toronto.

5 - William (Duke) Procter (18-08-1899 / 14-12-2005, 106 ans) : il habitait Vernon, British Columbia [lien]. Duke s'enrôla dans l'Armée en mars 1916 et, après avoir complété son cours de recrue, fut muté en Angleterre dans le courant de la même année. Trop jeune pour le service actif aux champs de batailles de France, il fut assigné au Corps canadien de foresterie où il travailla dans un camp de bûcheron en Écosse. Pour tout le reste de la guerre, il coupa le bois pour les soutènements de tranchées et de tunnels au Front.

6 - Charles Clarence “Clare” Laking (21-02-1899 / 26-11-2005, 106 ans) : né dans une ferme de Campbellville (Ontario), il vivait à Toronto. Il fut le dernier ancien combattant canadien de la Première Guerre mondiale à s'être battu sur le front européen : simple soldat il servit dans l'artillerie. Il s'était engagé dans l'armée canadienne à l'âge de 18 ans contre la volonté de son père (au sein de la 27ème "Batter Force Brigade". La mission première de cet homme qui touchait à l'époque dix dollars canadiens par jour était de se précipiter sur le champ de bataille lors de la chute du premier obus ennemi pour signaler à ses camarades artilleurs le point d'impact. Après la guerre, Laking s'était installé comme agriculteur dans l'Alberta avant d'habiter Toronto. Cet homme, qui avait eu deux enfants, quatre petits enfants et neuf arrière petits enfants, avait conservé son permis de conduire jusqu'à 102 ans.

7 - Lazare Gionet (06-08-1896 / 01-04-2005, 108 ans) : Caraquet, New Brunswick

8 - Paul Metivier (06-07-1900 / 22-12-2004, 104 ans) : né à Montréal. En mars 1917, à l’âge de 16 ans, il s'enrôle dans l’Armée canadienne. Artilleur pour la Section des munitions de la 4e Division, il sert en Belgique et en France, de juillet 1917 à mai 1918. Une fois son jeune âge découvert, Paul est renvoyé en Angleterre pour servir dans l'Unité des jeunes soldats (Young Soldiers' Unit), et rapatrié en octobre 1918. il reçut la Légion d'honneur en 1998.

9 - Clifford Holliday (06-05-2004, 105 ans) : Gardena, California (US).

10 - Harold Lewis (déc. 2003, 103 ans)

11 - Harold Radford (07-11-2003, 106 ans) : dernier vétéran originaire de la Nouvelle Ecosse.

12 - Cyril Martin (18-02-1900 / 17-11-2003, 103 ans) : né dans la région de Londres. À l'âge de 16 ans, il était déjà en France avec l'Armée canadienne. Il fut assigné à la 7th Canadian Railway Troop de la Canadian Light Railway Company et vit l'action à Ypres et Passhendaele où il construisit des rails venant de l'arrière par-dessus les trous de mortiers et jusqu'aux tranchées afin d'amener vers l'avant les munitions, les rations et autres fournitures. Décoré de la Légion d'honneur par la France. En 1997, il fut présent au 80ème anniversaire de la Bataille de Vimy.

13 - Archie (Clearstack) Thompson (30-11-1895 / 11-2003, 107 ans)

14 - Myer Lewis (15-10-2003, 104 ans)

15 - Archie Thompson (02-09-2003, 107 ans) : ingénieur de chemin de fer retraité de la région de Petrolia. Né en Irlande, il immigra au Canada en 1912 et fut enrôlé dans le Royal Engineers et muté en Angleterre vers la fin de la guerre et il n'eut pas à combattre.

- Charles Reaper (mars 2003, 103 ans)
- Lance corporal Herbert Baldwin (nov. 1897 / 31-01-2003, 105 ans) : il fut décoré pour conduite exemplaire au combat ; il participa à la bataille victorieuse de Vimy Ridge
- Henry Botterell (07-11-1896 / 03-01-2003, 106) : le dernier des pilotes de combat canadiens de la 1ère Guerre Mondiale. Employé de banque il rejoigna la Royal Naval Air Service en 1916 ; il se crasha durant un entrainement préalable. Il ne rejoignit son service que 6 mois plus tard. Il descendit un ballon d'observation allemand. Il racontait de dramatiques histoires de combats aériens.
- Peter Preet (déc. 2002, 103 ans) : survivant de la bataille de Vimy Ridge
- James (Jim) Fraser (déc. 1898 / 07-12-2002, 104 ans) : un ancien de la 52ème (Lowland) Division
- Arthur Bennett Manson (janv. 2003, 103 ans) : il fut médecin pendant 50 ans.
- Clark Laking

- James Burton (en vie le 16 septembre 2000)

- William Fraser (29-01-1999, 101 ans) : il participa à la libération de Mons le 10 novembre 1918.

- Frederick Connett (17-04-1897 / en vie en novembre 1998) : né en Angleterre, il était agriculteur lorsqu'il fut enrôlé, en décembre 1916, dans le Corps expéditionnaire canadien (il reçut une formation militaire en transmissions à Ottawa). Il embarque pour l'Angleterre à bord du S.S. Olympic, et y est arrive le 7 mai 1917. Il servit en Angleterre.

Cliquez ici pour remonter